Si vous ne connaissez pas Sugarsync, c’est une alternative à Dropbox ou Google Drive, un vulgaire outil de sauvegarde de données sur le cloud. A la différence de Dropbox qui exige que l’on place tous les fichiers à synchroniser dans le dossier de l’application, Sugarsync permet de sélectionner le ou les dossier que l’on souhaite synchroniser. Cela permet de conserver une arborescence cohérente sans avoir à déplacer les documents que l’on veut sauvegarder dans un dossier spécifique. J’utilise Sugarsync depuis un an, avec un abonnement d’entrée de gamme qui me coute environ 4 euros par mois. Cela me permet de sauvegarder jusqu’à 30 go de données, ce qui est amplement suffisant (j’en utilise en réalité une dizaine de go seulement) pour avoir une copie de sauvegarde de mes données professionnelles en cas de plantage, de perte ou de vol de mon macbook.

logo-sugarsync

Depuis un an, cet outil est satisfaisant. Dès que je crée un nouveau dossier ou un nouveau fichier dans le répertoire Professionnel de mon ordinateur, il est immédiatement sauvegardé. De plus, avec un clic droit, on peut directement partager le fichier avec un tiers par mail. Pratique quand on veut éviter la prolifération des pièces jointes qui encombrent nos boites mails. Oui mais voila, Sugarsync s’est mis à dysfonctionner. Cela s’est produit au moment où j’ai changé d’ordinateur. Il a fallu migrer les données via l’assistant migration de mac OS, mais certaines données ont du être copiées manuellement également. Et depuis ce jour, Sugarsync semblait moins fluide, moins rapide. Certains nouveaux fichiers ne se synchronisaient pas immédiatement. D’autres dossiers ne se synchronisaient plus du tout. Ces difficultés se sont multipliées au point de devenir très inquiétantes puisque j’ai finis par découvrir une différence de 1go entre mon dossier local et le dossier distant. Dans une arborescence comptant 1 dossier, 15 sous dossiers contenant chacun plusieurs sous-sous dossiers et des milliers de fichiers (environ 15000 au total), il ne m’était pas possible d’identifier les données qui n’étaient pas sauvegardées. Au début, j’ai mis cela sur le compte du client Sugarsync 2.0 qui venait de sortir. Il était peut etre en béta, et en correction de bugs.

Mais ces difficultés se maintenant, j’ai contacté le support qui m’a demandé de réinitialiser l’application en faisant la manipulation Cmd+MAJ+R. Ce que j’ai fait mais qui n’a donné aucun résultat. J’ai fait différents tests, par exemple ajouter un fichier .txt donc de faible taille dans un des répertoires. Et là, la synchronisation était…toujours aléatoire. Le support de SugarSync n’étant pas capable de m’apporter une solution, j’ai décidé de me débrouiller tout seul. J’ai complètement supprimé le dossier distant et tenté une nouvelle synchronisation complète. Et là, rien. Le dossier ne se synchronisait plus du tout. Le client SugarSync moulinait dans le vide « Synchronisation en cours » mais aucun fichier n’était envoyé. J’ai donc essayé avec un autre dossier, et là, cela s’est mis à fonctionner. J’ai donc compris que le problème venait de mon répertoire ou des fichiers qu’il contenait.

J’ai alors tenté de réparer les autorisations de façon récursive puis de réparer le disque dur avec l’utilitaire de Disque de Mac OS. Rien n’y changeait. J’ai commencé à taper des lignes de codes dans un Terminal Mac ls -ls etc… mais je ne comprenais pas toujours ce que je faisais et je craignais de finir par faire une bêtise. Et puis, j’ai lu dans différents forums que le logiciel Onyx était assez puissant pour réparer les autorisations de disques et autres permissions utilisateurs. Je l’ai donc installé et lancé. Il n’a détecté aucune erreur. Mais en parcourant cette application, j’ai découvert un menu « Maintenance » et un onglet « Reconstruire ». Il y était précisé : Cette option supprime les fichiers invisibles .DS_Store contenant les informations sur le dossier dans lequel ils se trouvent (affichage et position des icônes). Les dossiers appairaitrons tels qu’ils étaient lors de l’installation du système. 

onyx

Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai pensé qu’il pouvait être utile d’appliquer cette opération à mon répertoire récalcitrant. J’ai donc saisi le chemin du dossier, et cocher la case « Supprimer les fichiers .DS_Store dans : ce dossier et tous ses sous dossiers ». L’opération a duré quelques secondes. J’ai alors tenté de synchroniser à nouveau le dossier sur Sugarsync et là, miracle, la synchronisation s’est immédiatement lancée ! Victoire !

J’imagine que je suis un cas relativement isolé, mais si j’avais pu tomber sur cette solution, j’aurais gagné une dizaine de jours et de nombreux échanges avec le support de Sugarsync qui vient seulement de me proposer (alors que j’ai trouvé la solution tout seul) d’ouvrir une session à distance sur mon macbook pour regarder ce qu’il s’y passe. En espérant que cela puisse vous être utile !