Eric Besson, le secrétaire d’état à la prospective et à l’évaluation des politiques publiques et du développement de l’économie numérique est à l’origine des Assises du Numérique qui s’ouvrent aujourd’hui à l’Université Dauphine (Paris). Le secrétaire d’état souhaite que ces Assises permettent de « présenter avant le 31 juillet 2008 un plan de développement de l’économie numérique pour qu’à l’horizon 2012. Ce plan comportera trois grands volets : accélérer le déploiement des réseaux numériques sur l’ensemble des territoires ; libérer la création de valeur et favoriser la diffusion des contenus ; promouvoir la diversification et l’appropriation des usages pour une approche renouvelée de la citoyenneté. »

On imagine donc que l’enjeu mérite mieux qu’un pseudo colloque fermé, et un forum à la sauce web 0.5 sur lequel les contributions sont fort peu nombreuses… A en croire que le Secrétaire d’état et ses collaborateurs ont raté le coche, et n’ont pas su entrer dans l’ère du web 2.0 3.0 !

Mais ce qui est plus grave, c’est que ni les associations de consommateurs, ni les internautes, qui sont tout de même les premiers concernés, ne seront présents aux Assises du Numérique. Les services du Premier Ministre et d’Éric Besson n’ont par ailleurs même pas daigné répondre négativement à la demande de participation de la Quadrature du Net. Pour info ou rappel, la Quadrature du Net est un collectif de citoyens qui informe sur des projets législatifs menaçant les libertés individuelles, les droits fondamentaux et le développement économique et social à l’ère du numérique.

Enfin, de l’aveu même d’Eric Besson, aucun budget n’est alloué par l’Etat à ce plan de développement de l’économie numérique. Quelle ambition !