DSK dominique strauss kahn khan 2012 candidat fmiSelon plusieurs sources concordantes, le Directeur du Fonds Monétaire Internationale serait assez déterminé pour être candidat à la Présidence de la République Française.

Alors que la guerre des égos est déclarée en vue du congrès du Parti Socialiste avec d’un côté une bataille surmédiatisée entre la candidate malheureuse Ségolène Royal et le Maire de Paris Bertrand Delanoë, et d’un autre côté une véritable course aux candidatures individuelles (Manuel Valls, Julien Dray, Pierre Moscovici…), Dominique Strauss-Kahn a fait part à ses roches réunis samedi à Paris de son intention de rester dans la bataille. L’un  de ses amis a déclaré à la presse que « pour lui, [2012] c’est l’échéance essentielle » et il s’est montré « assez déterminé ». Le congrès du PS à Reims, prévu en novembre, « est une échéance tactique. Il fait confiance à ses amis pour manoeuvrer au mieux ». DSK regarde « avec distance un congrès qu’il juge très tactique et par contre, se montre extrêmement préoccupé par la situation politique française, y compris la situation de la gauche ».

Il est, à mon avis, le seul capable de redresser la Gauche, en conciliant solidarité et compétitivité économique, mais aussi et surtout le seul à pouvoir battre Sarkozy en 2012.