ebuzzing

ebuzzing

Nous avons décidé de résilier notre compte chez ebuzzing dès que nos avoirs en cours nous seront versés. La plateforme de mise en relation bloggueurs / annonceurs ne nous semble plus être à la hauteur de nos exigences. En voici les principales raisons.En avril 2008, nous avions décidé d’inscrire Brasseo sur Ebuzzing. La plateforme de mise en relation annonceurs / bloggueurs avait vu le jour depuis peu, et il nous semblait intéressant de pouvoir proposer quelques publications rémunérées, pour permettre de participer aux frais générés par l’édition de ce blog (hébergement sur serveur dédié, matériel etc.).

Ebuzzing nous a proposé quelques articles sponsorisés, rémunérés entre 15 et 40 euros. Mais au bout de quelques mois, plus rien. Nous nous étions d’ailleurs émus, inquiets de ne jamais pouvoir percevoir nos gains, puisqu’ebuzzing, contrairement à Blogbang par exemple, conditionne le versement des gains à l’accumulation de 100€ sur le compte ebuzzing.

Les statistiques de fréquentation de Brasseo ont fortement progressé au fil des mois, et ebuzzing a continué à nous proposer des articles au même tarif, autour de 30 -40€… Etonnant, puisque le nombre de visiteurs lisant les articles explosait littéralement, multiplié par deux, puis 3 en quelques mois. Mais notre objectif n’étant pas de faire fortune avec ces articles sponsorisés, nous avons continué notre collaboration avec ebuzzing.

Soudainement, ebuzzing s’est mis à exiger que ses clients-bloggueurs disposent du statut d’auto-entrepreneur ou d’entrepreneur pour percevoir leurs gains. Une véritable levée de bouclier s’est opposée à cette mesure aussi grotesque qu’illégale, si bien qu’ebuzzing a du revenir en arrière sur cette décision prise à la va-vite.

Puis sont arrivées les vidéos sponsorisées, et depuis, plus aucune proposition d’article. Les vidéos sponsorisés sont rémunérées quelques centimes d’euros par visualisation. Autant dire que cela ne permet jamais d’atteindre les même gains qu’un article rémunéré, sauf à recevoir des dizaines de milliers de visiteurs par jour, ce qui n’est malheureusement pas le cas de Brasseo.

Mais la goutte qui a fait débordé le vase est arrivée en ce mois de novembre. Alors qu’aucun article sponsorisé ne nous avait été proposé depuis le mois d’avril, soit 7 mois, nous sommes soudainement éligibles à un article. Nous postulons, lisons le brief, extrêmement concis, et proposons un article, en respectant le nombre de mots, l’intégration des mots clés, des liens, des visuels etc. Validé en moins de 24h part l’équipe d’ebuzzing, nous le publions aussitôt. Ces démarches ont dû nous prendre une heure environ (pour 30 euros). Mais quelques heures plus tard, ebuzzing nous envoie un mail, en précisant que l’article ne leur convient finalement pas. Il serait trop proche du brief dans sa rédaction. Ils nous demandent alors de réécrire l’article ! Hallucinant me direz vous! Pourquoi ne l’ont ils pas dit tout de suite ? Pourquoi ont ils validé un article sans le lire ? Pour nous, qui avions déjà consacré du temps pour cet article, il n’était pas question de le réécrire. C’est d’ailleurs ce que nous avons écrit à ebuzzing:

La prochaine fois, lisez mieux l’article. Ca évitera de faire perdre du temps à tout le monde.

Pas de réponse. Nous avons donc supprimé l’article de Brasseo. Et pris la décision de fermer notre compte ebuzzing.

Ce n’était d’ailleurs pas la première fois qu’ebuzzing ne répondait pas à l’un de nos emails. A plusieurs reprises, nous les avons contacté, pour leur faire remarquer que nous n’étions pas très satisfaits du faible nombre de propositions qui nous étaient faites. Rien, silence, nada. Pas très sérieux tout ca!

Alors en cherchant un peu sur le net, sur twitter etc, il semblerait qu’ebuzzing prenne la grosse tête. La plateforme prend de l’ampleur, de plus en plus de bloggueurs s’y inscrivent pour quelques miettes… Et ils se croient de ce fait tout permis. De nombreux bloggeurs et twittos se plaignent du comportement d’ebuzzing : envoi de propositions par mail pour des campagnes dont les crédits sont déjà épuisés, délais astronomiques de validation des posts etc. Pas très pro tout ca!

Nous souhaitons donc rappeler, pour ceux d’entre vous qui veulent monétiser leur blog,qu’il existe de nombreuses autres solutions qu’ebuzzing. Nous constatons d’ailleurs, après 2 ans et demi de présence de Brasseo, et de nombreux essais de monétisation, que ebuzzing est loin d’être le format le mieux rémunéré. Alors cherchez un peu du coté de chez google adsense, goviral, blogbang etc… et vous verrez que de nombreuses autres solutions existent, souvent plus transparentes, et plus « clean » sur le plan de l’éthique. En effet, la polémique entre gonzague dambricourt , presse citron , korben et d’autres bloggueurs francais a contribué à notre réflexion sur la place des articles sponsorisés que nous préférons éviter à l’avenir.

Alors la conclusion, c’est CIAO EBUZZING. Continuez à traiter les bloggueurs comme des chiens et vous vous couperez de votre gagne pain.